Le Honduras de l’ouest

Arizona: la riche culture d’un jeune État

23 août 2014 Comments (0) Amériques

Tikal, l’imposante cité maya

 

Ce reportage a été réalisé grâce à l'invitation de l'Institut guatémaltèque du tourisme.

Article publié dans :
logo_lapresse

Au coeur du vaste plateau calcaire du Petén, des temples mayas sont tellement hauts qu’ils crèvent la surface de la forêt, tels des récifs de civilisation qui résistent encore à l’assaut de l’océan de verdure. Sous les arbres, les vestiges de Tikal ont attendu plus de 1000 ans pour nous raconter un millénaire de règne maya…

Le Petén couvre 30 000 km2 : c’est le tiers de la superficie du Guatemala. Encore récemment, peu de gens habitaient cette immense région du nord-est du pays, séparée des Caraïbes par la pleine largeur du Bélize et délimitée au nord par le Yucatán du Mexique. En parcourant ce territoire relativement plat de jungle humide, parsemé de villages reliés par des routes carrossables, je peine à imaginer que je suis dans le coeur du berceau de la civilisation maya. Autrefois, des temples colorés se dressaient dans des cités populeuses reliées par des chaussées traversant toute la région.

Lire la suite de l’article publié dans Le Soleil

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *