New York: trois musées d’art, trois restos et un...

20 août 2011 Comments (0) Amériques

Histoire et couleurs au Guatemala

 

Ce reportage a été réalisé grâce à l'invitation de l'Institut guatémaltèque du tourisme (INGUAT).

Article publié dans :
logo_lapresse

Le Guatemala regorge de sensations qui sollicitent tous nos sens. Goûter un fruit dans le marché de Chichicastenango, bondé d’indigènes et hypercoloré de fleurs, de légumes et d’artisanat. Sentir l’atmosphè­re magique des rites ancestraux de chamans mayas dans la fumée d’encens. Toucher le passé précolombien en gravissant les escaliers escarpés de Mixco, une forteresse maya-quiché perchée dans la sierra. Voir Atitlán, un des plus beaux lacs volcaniques du monde. Entendre les échos d’un orchestre déambulant sur les pavés d’Antigua, l’«ancienne» capitale coloniale de toute l’Amérique centrale.

Nul besoin d’y parcourir de gran­des distances afin d’attraper le coup de coeur du Guatemala. Il y a suffisamment de variété de paysa­ges, de villes pittoresques, de rui­nes anciennes pour faire un séjour d’une ou deux semaines à proximité de la capitale Guatemala Ciudad et de son aéro­port, point d’arrivée principal au pays.

Je suggère un programme de découverte dans l’Altiplano Central, une portion élevée du pays qui est juchée sur l’épine dorsale régionale : la Sierra Madre. On profite d’un climat confortable à l’année grâce à une altitude dépassant les 1500 mètres et atteignant les 4000 mètres pour certains volcans qui s’élancent au-dessus du pays de l’«éternel printemps».

Lire la première partie du reportage publié dans Le Soleil Lire la seconde partie du reportage publié dans Le Soleil Lire la dernière partie du reportage publié dans Le Soleil

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *