Vivre le Nouvel An chinois…à Taiwan

28 décembre 2013 Comments (0) Asie, Tourisme

Deux mois pour apprendre le mandarin

 

Ce reportage a été réalisé grâce à l'invitation du Bureau du tourisme de Taiwan.

Article publié dans :
logo_lapresse

Pratiquer la langue du pays visité présente des avantages énormes. Il est pratique de savoir s’orienter ou déchiffrer un menu. La plupart des voyageurs sont assez débrouillards et utiliseront l’anglais avec un succès variable dans la majorité des contrées. Toutefois, la connaissance même partielle de la langue locale vous garantira des rencontres fantastiques avec les gens que vous croiserez. Vous obtiendrez des références de lieux branchés à visiter ou vous ferez même inviter chez les habitants.

Au Québec, la connaissance de l’anglais ne nous amène pas autant cette satisfaction puisqu’il fait partie de notre environnement immédiat. Déjà, lorsque j’ai appris l’espagnol, j’ai apprécié la différence d’attitude au Mexique. Ayant également assimilé l’italien, j’étais mûr pour affronter une langue complètement exotique. Mon voyage à Taiwan m’a procuré le motif. S’il faut des années pour maîtriser le mandarin, je me suis fixé deux mois pour absorber les rudiments pratiques.

Lire la suite de l’article publié dans Le Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *